Article

Un peu de lecture ? Retrouve ici tous nos articles en détail, et ne manque aucune info !

autobus

Des nouveaux bus à Tours

On verra bientôt des nouveaux bus à Tours et dans les villes de la métropole. Leur particularité ? Ils roulent au gaz naturel ! 

 

Gaz naturel : les avantages pour la planète

Un moteur au gaz naturel ? En réalité tu en connais peut-être déjà, car dans certains immeubles, le chauffage fonctionne au gaz ! Mais pour les voitures et les bus, jusqu’ici, c’était assez rare. L’utilisation du gaz naturel comme carburant présente plusieurs avantages pour l’environnement, à la sortie du pot d’échappement. En effet, le bus qui roule au gaz naturel rejette 6 % de dioxyde de carbone de moins qu’un bus qui roule avec un moteur diesel (qui roule donc avec une essence spéciale). Et si on utilise du biogaz (bioGNV) qui est du gaz issu de la décomposition de déchets, c’est encore mieux : – 80 % de CO2 rejeté ! Or le CO2 est un gaz polluant, donc tant mieux pour nos poumons et la planète ! Et pareil pour les particules fines qui nous empoisonnent l’atmosphère : elles sont moins nombreuses avec le moteur au gaz naturel. 

Ça vient d’où ?

Le gaz naturel est caché dans le sol – un peu comme le pétrole ou le charbon. D’ailleurs, les trois sont ce qu’on appelle des « énergies fossiles » car elles sont nées de la décomposition d’éléments vivants enfermés dans le sol il y a des millions et des milliards d’années. Le problème ? Eh bien les ressources ne sont pas inépuisables ! Une fois qu’on a vidé une réserve, c’est fini !

Le biogaz naturel est donc une autre option intéressante. En effet, il est aussi composé du même élément principal, le gaz méthane. Mais la différence c’est qu’on peut le produire nous-mêmes, à partir de la décomposition de nos déchets. Tu sais, comme quand ta poubelle sent mauvais car les épluchures de légumes commencent à pourrir. Ce processus émet des gaz, dont le méthane : on parle de « méthanisation ».

Émilie Mendonça  

15 m€

C’est le prix de ces 45 bus. Heureusement que c’est réparti sur trois ans !

 

45

Bus au gaz vont être achetés et mis progressivement en service entre la fin de cette année et jusqu’en 2025.

 

12 m

De long, c’est la taille du nouveau bus au gaz de Fil Bleu ! Et en hauteur, c’est pas mal non plus : comme le gaz est stocké dans des bonbonnes sur le toit, le véhicule est plus haut que ses copains qui roulent au diésel. C’est pour ça qu’on a dû faire des travaux dans certaines rues de Tours, pour que les nouveaux bus puissent passer sous les ponts

sans rester coincés.

Tu as aimé cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Partager sur Pinterest